Diagnostic technique global : quel est son interet en copropriete ?

Dans une copropriété, les résidents sont amenés à réaliser plusieurs examens, notamment le diagnostic technique global. Ce dernier est d’autant plus nécessaire pour les immeubles dont la construction date de plus d’une décennie. Réaliser cet examen immobilier présente assez d’avantages. Découvrez de plus amples détails à la suite de cet article.

La connaissance du bien

Réaliser le diagnostic technique global en copropriété permet de connaître tous les détails touchant les aspects intérieur et extérieur dudit bien. En effet, un diagnostic technique globale (DTG) est une analyse qui détermine l’état des installations dans le logement. Il s’agit notamment du gaz et autres équipements de chauffage. Ce sont toutes des installations dont l’usure peut entraîner des conséquences fâcheuses sur la santé des résidents. La réalisation du diagnostic global contribue à améliorer la performance énergétique des installations. Le diagnostic technique global en copropriété s’inscrit dans un cadre préventif. 

Les résidents étant mieux avertis sur l’état des installations, ils seront plus enclins à porter une grande attention lors de leur utilisation. Généralement, des solutions sont apportées suite à un diagnostic technique global relevant des résultats négatifs. Les installations défectueuses sont remplacées et les résidents ont une plus grande connaissance de la limite d’utilisation des équipements. Un plus pour la sécurité des personnes ! Il serait tout de même intéressant de souligner que cet examen doit être effectué par un professionnel qualifié afin de garantir une sécurité viable.

Réaliser des économies

Outre la connaissance énergétique des installations, l’utilité du diagnostic technique global est également notable sur le plan financier. Comme dit plus haut, c’est un examen qui offre la possibilité de connaître l’état des installations. De ce fait, les informations énergétiques, technique et thermique de l’immeuble sont connues des résidents. Ces derniers pourront donc élaborer un plan d’action visant à apporter des solutions équivalentes aux problèmes identifiés. 

L’avantage ici, c’est qu’ils pourront catégoriser les problèmes suivant un ordre de priorité et ainsi, faire des dépenses à la hauteur de leur budget. Les appareils présentant une mauvaise performance énergétique ont tendance à élever la facture d’électricité. Ils consomment assez d’énergie et en produisent peu. Le fait de réaliser le diagnostic technique global contribue donc à diminuer les dépenses liées aux factures d’électricité. Même si les économies peuvent sembler infimes sur le moment, sachez qu’elles seront considérables sur le long terme.

Offrir une plus-value au logement

Le diagnostic technique global est une opération qui valorise le bien immobilier. Les solutions étant apportées, le bâtiment retrouvera sa splendeur d’avant. Il faut le dire, le mauvais état des installations peut dégrader les matériaux de construction au fil du temps. Remis à neuf, le bâtiment rapportera plus de bénéfices en cas de location ou de vente. Vous l’aurez compris, le diagnostic technique global permet de garantir son investissement immobilier.

Par ailleurs, il faut noter que les résultats de cet examen ont une période de validité qui est de 10 ans. Cela signifie qu’il faut procéder à un autre diagnostic à la suite de l’écoulement de ce délai. En revanche, il serait difficile d’imaginer l’état d’un immeuble sans un diagnostic sur une décennie. Le bon sens veut que tous les résidents réalisent le diagnostic technique global régulièrement voire deux ou trois ans.