Vente immobiliere : le diagnostic immobilier est une obligation

Le résultat de ce diagnostic immobilier sert à informer le futur acquéreur de l’immeuble de l’état des lieux de la maison. Normalement, ce diagnostic devra se réaliser avant de passer l’annonce, puisque c’est le résultat qui va aussi déterminer le prix de la maison.

Le nombre de diagnostics immobilier à réaliser

Neuf points sont à vérifier lors de l’établissement de ce diagnostic maison. Vous avez le diagnostic de performance énergétique, puis le risque d’exposition au plomb, l’état ambiant de la maison, la détection de la présence des termites, puis la vérification de l’installation du gaz, de l’électricité, et de l’assainissement collectif, puis le taux de pollution émis par le système énergétique de la maison et le diagnostic du bruit. Il est possible que la vérification puisse durer quelques jours si les équipes de l’entreprise responsable ne sont pas toutes mobilisées. Le dossier contenant le rapport du diagnostic contient donc 9 pages pour les ventes et 6 pages pour la location. Et la conclusion de chaque étape affiche les dégâts à réparer en urgence de la maison, et les évolutions qui peuvent se réaliser pour monter le prix de l’immobilier. Le futur acquéreur a l’obligation de faire les diagnostics immobiliers sur une dépendance dont les frais sont à la charge du vendeur.

Combien coûte le service de DPE ?

Le prix est fixé par l’entreprise et qu’il peut le différé sur son site web. Le prix se réfère à la taille du logement à diagnostiquer et au temps que cela prendra. Le prix d’un diagnostic aux finalités d’une vente est plus cher que celui d’une maison à louer. Parce qu’il y a plus de diagnostics à faire en cas d’une vente. Pour un diagnostic d’un appartement T2 en location par exemple, le prix du diagnostic est de 1800 euros, alors que pour la vente d’un même appartement, le prix peut grimper jusqu’à 2900 euros.

À noter que ce diagnostic n’est pas valide aux yeux de la loi s’il n’a pas été réalisé par une entreprise qui a reçu l’autorisation donnée par COPRAC de le faire. Donc, vous ne pouvez pas demander à un particulier de le faire, même si c’est une personne compétente. Par contre, il est possible de comparer les prestations de ces entreprises certifiées et de prendre le devis de celui qui s’adapte à votre budget. Vous pouvez aussi réaliser chaque étape du diagnostic en mode indépendante, et la totalité des vérifications se termine avant la signature du compromis de vente. Normalement, c’est le diagnostic concernant l’électricité qui est le plus dur à réaliser parce que la performance énergétique coûte 100 euros, puis le constat de risque au plomb est à 200 euros. Il y a des types de diagnostics que vous pouvez faire, mais qui n’est pas obligatoire, par exemple le diagnostic selon la loi carrez, qui vous coûtera dans les 75 euros. Il y a également quelques lignes de diagnostic qu’il est inutile de réaliser suivant l’état du lieu de la maison. Par exemple, si la maison n’est pas à risque de diagnostic de termites, ce n’est pas la peine de le faire. Pour un état d’installation de gaz, ceci peut couter dans les 110 euros.

Enfin, l’ERNMT ou la mairie dans votre région va réaliser un diagnostic sur un état des risques naturels et miniers gratuitement.